Préservons notre environnement

 

La commune s’est engagée dans une démarche environnementale en signant avec la FREDON (organisme à vocation sanitaire dans le domaine du végétal missionnée par le Ministère de l’Agriculture), une charte visant à abandonner l’usage des produits phytosanitaires (pesticides)* dans ses espaces publics.

 

Aujourd’hui, nous savons que ces produits impactent fortement l’environnement (la faune et la flore), dégradent durablement nos ressources (en eau) et provoquent sur le long terme des maladies qui peuvent s’avérer très graves, notamment pour les enfants.

 

Aussi, en renonçant à utiliser les pesticides, la commune entend démontrer qu’une autre voie est possible pour préserver la qualité de vie de ses habitants.

 

Des méthodes alternatives de désherbage ou de prévention sont envisageables ; ainsi cet été, une balayeuse de voirie équipée d’un 3ème bras mobile pour le désherbage des caniveaux ainsi qu’une broyeuse à végétaux ont été achetées avec le concours financier de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie.

 

Ces nouvelles pratiques vont modifier l’espace public, la végétation considérée comme indésirable, sera inévitablement plus présente.

Cependant, nos agents continueront à être mobilisés pour assurer un entretien permanent de la voirie, afin de limiter les conséquences de ces choix.

 

La préservation des ressources, de la santé et de la biodiversité constituent un objectif commun que nous devons partager ; comme la commune, adoptez de nouvelles alternatives aux traitements chimiques : le désherbage manuel (binette, eau chaude) le désherbage mécanique, le paillage, l’utilisation de géotextile…

 

Les conseils sur les bonnes pratiques phytosanitaires sont disponibles sur le site : www.agneaux.fr/ rubrique Pratique

 

 

* Les pesticides rassemblent les insecticides (contre les insectes), les fongicides (contre les champignons), les herbicides (contre les plantes indésirables) et les molluscicides (contre les limaces).

 

 

 

Conseils sur les bonnes pratiques phytosanitaires

La commune veut jouer un rôle d’exemple et incite chacun dans son jardin à prendre soin de sa santé et de notre environnement par quelques gestes simples.

 

 

 

 

• N’oubliez pas que l’utilisation des produits phytosanitaires (pesticides) n’est pas anodine et ainsi respectez les indications écrites sur les emballages, ne sur-dosez pas


 

• Pour votre santé, veillez à porter des Equipements de Protection Individuels (gants, bottes, combinaison, …), évitez de porter vos mains au visage (nourriture, cigarette) si vous ne vous êtes pas lavés soigneusement les mains après utilisation.


 

• Ne laissez surtout pas vos enfants jouer sur la zone venant d’être traitée et ceci pendant plusieurs heures, cette mesure est bien sûr valable pour les animaux domestiques.


 

• Ne traitez pas à proximité de l’eau (cours d’eau, ruisseau, mare, fossés, caniveaux, avaloirs). Cf. arrêté ministériel.

 

A titre d’exemple : il suffit de 3 ml de Roundup pour polluer 10 km de rivière, soit l’équivalent d’un bouchon de stylo

 

• Ne traitez pas sur les surfaces imperméables (dallages, ciment, enrobé, …), car ces surfaces présentent un risque de ruissellement important vers l’eau.


 

• Ne traitez pas s’il pleut, s’il vente ou s’il fait trop chaud.


 

• Ne traitez pas pendant la floraison, ni en présence d’insectes polinisateurs tels que les abeilles.


 

• Videz le fond du pulvérisateur en le diluant et en pulvérisant sur la partie venant d’être traitée.


 

• Ne videz pas à l’égout, ni dans le fossé, ni dans le caniveau.


 

• Ramenez les emballages à la déchetterie afin d’être détruits avec les déchets dangereux.

 

Pensez à d’autres méthodes pour le désherbage :

 

• Acceptez la présence de quelques herbes indésirables.


 

• Binez ou désherbez manuellement : « 1 binage vaut 2 arrosages ».


 

• Utilisez du paillage, des plantes couvre-sol.


 

• Utilisez l’eau de cuisson des pâtes, pommes de terre, de riz, … Très efficace.

 

 

Pensez à d’autres méthodes contre les insectes et les maladies :

 

• Ne pas traitez systématiquement car cette pratique aura un effet néfaste sur la faune auxiliaire.

 

• Certaines plantes peuvent avoir un effet répulsif.

 

• Choisissez des variétés anciennes résistantes aux maladies.

 

• Certains animaux sont de très bons auxiliaires du jardinier (larves de coccinelles, syrphes, chrysopes, hérissons, crapaud, araignées, oiseaux, …).


 

• Les purins/macérations de végétaux agissent contre les maladies.


 

• Contre les limaces : le piège à bière fonctionne très bien.

 

• Utilisez de l’eau savonneuse contre les pucerons.

 

 

L’utilisation des pesticides n’est pas automatique. Pour chaque problème existe une solution naturelle.

 

L’enjeu est d’importance : il nous faut préserver notre environnement pour nous et pour les générations futures.